Influence des ressources disponibles sur le raisonnement clinique : quelles preuves scientifiques ? Résultats d'une recension élargie

  • Annie Carrier École de réadaptation, Université de Sherbrooke
  • Chantal Morin École de réadaptation, Université de Sherbrooke

Résumé

Introduction. Le manque de ressources est régulièrement ciblé comme la source des problèmes des systèmes de la santé, y compris en ergothérapie. Pourtant, l’ajout de ressources ne se traduit pas nécessairement par une satisfaction accrue des clients à l’égard des interventions. Puisque le choix de ces interventions repose sur le raisonnement clinique du professionnel, il importe de connaître les données probantes associant les ressources disponibles et le raisonnement clinique.

Objectif. Explorer le lien entre ressources disponibles et raisonnement clinique. Méthodes. Les écrits scientifiques de 1980 à 2011 ont été recensés à l’intérieur de 14 banques de données. Les stratégies de recension, validées par deux documentalistes, ont inclus notamment la recherche manuelle de la bibliographie des articles retenus. À l’aide de grilles, chaque écrit retenu a été évalué par deux personnes en regard du type et de la qualité de la méthodologie utilisée. Les scores obtenus ont été combinés en une cote de niveau de preuve scientifique. Les écrits ont ensuite été analysés qualitativement et synthétisés.

Résultats. Le lien entre ressources disponibles et raisonnement clinique apparaît rarement étudié : les écrits scientifiques recensés sont peu nombreux (n=8), parcellaires et de faible niveau de preuve. Un lien semble exister entre ressources disponibles et raisonnement clinique mais une association positive et linéaire est impossible à établir pour le moment.

Conclusion. Une meilleure compréhension du lien entre ressources disponibles et raisonnement clinique pourrait avoir un impact considérable sur les choix en matière d’allocation des ressources en santé, y compris en ergothérapie.

Publiée
2015-01-25
Rubrique
Article de recherche