Programme sensorimoteur, intégration scolaire et enfants avec un Trouble du Spectre Autistique

  • Myriam Chrétien-Vincent Ergothérapeute, PhD (cand) en sciences cliniques et biomédicales, Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et en intégration sociale, CIRRIS, Université Laval, Québec
  • Sylvie Tétreault Ergothérapeute, PhD, Professeure ordinaire HES, HETS&Sa, filière ergothérapie, Haute École spécialisée de Suisse Occidentale, Lausanne, Suisse
  • Mélanie Couture Ergothérapeute, PhD, Professeure adjointe, École de réadaptation, Université de Sherbrooke, Chercheure régulière, Centre Hospitalier Universitaire de Sherbrooke, CHUS, Québec
Mots-clés: Intervention sensorielle, Approche sensorimotrice, Troubles du spectre de l'autisme, Intégration scolaire, Ergothérapie

Résumé

Introduction. Pour soutenir l’intégration des élèves ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA), les ergothérapeutes recommandent entre autres des interventions sensorielles, parfois difficilement applicables en classe.

But. Cette étude explore les effets du programme sensorimoteur nommé SPIFE (Stimulations proprioceptives pour l’intégration et le fonctionnement de l’élève) sur le fonctionnement de sept élèves ayant un TSA.

Méthodes. À l’aide d’un devis ABAB, les effets du programme SPIFE ont été évalués à l’aide du Goal Attainment Scaling. Des entrevues semi-structurées avec les enseignantes ont documenté les éléments favorisant ou limitant la mise en place du SPIFE.

Résultats. Certaines améliorations du fonctionnement en classe de l’enfant ayant un TSA semblent être associées à l’application du SPIFE. L’analyse de contenu des entrevues fait ressortir des caractéristiques du contexte scolaire, de l’enseignante et du programme qui ont modulé sa mise en place.

Conclusion. Le SPIFE pourrait contribuer à l’émergence et au maintien de comportements positifs chez les enfants ayant un TSA.

                    ______________________________________________________________________________

Sensorimotor program, school integration and children with Autism Spectrum Disorders

Background. To support children with Autism Spectrum Disorders (ASD) in regular school settings, occupational therapists recommend sensory interventions that are not always feasible in classroom.

Purpose. This study explores the effectiveness of a sensorimotor program named SPIFE (Stimulations proprioceptives pour l’intégration et le fonctionnement de l’élève) for seven children’s participation in school.

Methods. An ABAB single-subject design was used to measure effects of SPIFE, using the Goal Attainment Scaling. Also, features promoting and limiting the application of the program in classroom were evaluated via individual interviews with teachers.

Results. Some improvements in the child with ASD’s functioning in the classroom appear to be related to the application of the SPIFE. Qualitative content analysis of the interviews highlighted the characteristics of the school environment, the teacher and SPIFE program that influenced its applicability.

Conclusion. This inclusive sensorimotor program contributes to facilitate positive behaviours of children with ASD and other students.

Publiée
2019-05-20
Rubrique
Article de recherche