Les technologies mobiles pour les personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme : une étude exploratoire

Claire Dumont

Résumé


Introduction. Les personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) éprouvent de nombreuses difficultés sur le plan occupationnel. Plusieurs études démontrent que les technologies informatiques peuvent apporter des solutions pour ces personnes et les technologies mobiles (TM) de type assistant numérique personnel, tablette et télé­phone intelligent offrent des opportunités sans précédent.

Objectif. Cette étude explore l’intérêt de l’utilisation des TM pour améliorer le ren­de­ment occupationnel de personnes ayant un TSA.

Méthode. Le devis choisi est une étude exploratoire, descriptive et mixte. Les données pro­vi­ennent de la Mesure canadienne du rendement occupationnel, d’entretiens et d’ob­ser­vations.

Résultats. Vingt-six personnes ont pris part à l’étude, ont expérimenté des applications pour TM en fonction de leurs objectifs occupationnels et ont obtenu des gains sur le plan du rendement occupationnel et de la satisfaction face à ce rendement. Les données qualitatives montrent l’apport spécifique des TM pour les participants. Les gains les plus importants concernent les personnes ayant des troubles moteurs ou dyspraxiques pour lesquelles la tablette offre un accès facilité et de nombreuses possibilités sur le plan occupationnel. L’étude a permis d’identifier plusieurs applications performantes pour l’atteinte des objectifs des participants.

Discussion. Plusieurs caractéristiques des TM sont avantageuses et globalement, elles respectent davantage les principes d’accessibilité universelle définis pour les outils que les ordinateurs. Elles permettent également de cibler les quatre sources de dé­ve­lop­pement du sentiment d’efficacité personnelle, particulièrement la possibilité de faire vivre des succès grâce au grand nombre d’applications disponibles et aux nombreuses pos­sibilités d’ajustements.

Conclusion. Convenablement utilisées, les TM peuvent apporter des bénéfices aux per­sonnes ayant un TSA. Les ergothérapeutes peuvent contribuer au développement de solutions recourant à l’utilisation de TM ou d’autres technologies novatrices pour les personnes ayant des difficultés occupationnelles.


Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.13096/rfre.v%25vn%25i.37

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.



Avec le parrainage du Master européen en ergothérapie

 


Et avec le soutien de