Enseignement de la science de l'occupation : retombées d'un dispositif pédagogique à l'Institut de formation en ergothérapie de Laval (France)

Géraldine Poriel

Résumé


Introduction. L’ergothérapie contemporaine en France prend le virage de la pratique centrée sur l’occupation, en s’appuyant sur un socle scientifique : la science de l’occupation. Former les futurs ergothérapeutes aux nouveaux modèles théoriques implique d’habiliter les étudiants à l’occupation. L’objet de cet article est de présenter le dispositif pédagogique proposé à l’Institut de formation en ergothérapie de Laval en France depuis quatre ans. Ce dernier est construit sur un cursus progressif partant de l’expérience occupationnelle des étudiants afin qu’ils s’approprient la complexité du concept d’occupation pour ensuite développer « l’habilitation fondée sur l’occupation ».

Objectif. L’objectif de cette étude exploratoire est de documenter l’appréciation des étudiants en ergothérapie sur le dispositif pédagogique et plus particulièrement sur sa contribution au développement de leur connaissance des concepts de la science de l’occupation et leur sentiment de compétence à l’habilitation fondée sur l’occupation.

Méthodes. Les participants à l’étude ont expérimenté le programme et les activités pédagogiques. L’étude a été répartie en deux temps : (1) un questionnaire a été envoyé à deux promotions (étudiant en première année et deuxième année) à l’issue des enseignements théoriques consacrés à la science de l’occupation ; (2) un second questionnaire a été envoyé par courriel à des étudiants de deuxième et de troisième année concernant leurs perceptions quant aux retombées du programme dans leur pratique. Les réponses aux deux questionnaires ont fait l’objet d’une analyse pour faire ressortir l’impact du dispositif sur les apprentissages et l’appropriation de la science de l’occupation.

Résultats. Vingt étudiants ont répondu au questionnaire A (ce qui donne un taux de réponse de 57 %) et 6 étudiants ont répondu au questionnaire B (taux de réponse de 15 %). Les données recueillies indiquent qu’une approche de pédagogie active sur la science de l’occupation, suivant un cursus progressif, est pertinente pour instaurer auprès des étudiants une pratique fondée sur l’occupation. Le programme d’enseignement leur permet de s’approprier les concepts de la science de l’occupation, de les expérimenter pour asseoir leur pratique fondée sur l’occupation. Néanmoins, il persiste un écart avec la pratique de terrain, empêchant de réinvestir les enseignements en situation concrète.

Conclusion. L’analyse des données recueillies invite à poursuivre la réflexion avec d’autres dispositifs pédagogiques soutenant le lien entre les enseignements et la pratique sur le terrain.

Mots-clés. Sciences de l'occupation, dispositif pédagogique, ergothérapie

____________________________________________________

 

Teaching the occupational science : benefits of a pedagogical device at the institute of training in ergotherapy of Laval (France)


Abstract

Introduction. Contemporary ergotherapy in France is moving towards occupation centred practice, resting on a scientific base: occupational science. To form the future occupational therapists with the new theoretical models involves enabling the students to occupation. The object of this article is to present the educational program proposed at the institute of training in occupational therapy of Laval in France over the past four years. The program is built on progressive curriculum from the occupational experience of the students to appreciate the complexity of the concept of occupation and then enabling occupation.

Objective. The objective is to present the results of an exploratory study documenting the appreciation of the students on this program and more particularly its contribution to the development of their knowledge of the concepts of occupational science and their feeling of competency in enabling occupations.

Methods. The participants in the study experimented the program and educational activities. The study was done in two phases: (1) a questionnaire was sent to two cohorts (year 1 and year 2 students) at the end of the theoretical teachings dedicated to occupational science; 2) A second questionnaire was sent by email to the students in the second and third year of training on the outcomes of the program. The answers to the both questionnaires were analyzed to highlight the impact of the program on learning and appropriation of occupational science.

Results. Twenty-six students participated with a response rate of 57 % for the questionnaire A (n = 20) and 15 % for the questionnaire B (n = 6). Findings showed that the active pedagogical approach used to teach occupational science, following a continuum, seems relevant to establish with the students a practice based on occupation. Nevertheless, a gap with clinical practice persists, limiting the possibility of reinvesting what they learned in class in clinical situations.

Conclusion. Findings invite to pursue the reflection with other educational devices supporting the link between teachings and practice on the ground.

Keywords. Occupational science, teaching, program, occupational therapy


Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.13096/rfre.v4n2.127

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.



Avec le parrainage du Master européen en ergothérapie

 


Et avec le soutien de