La perspective transactionnelle de l'occupation racontée pas à pas

Isabel Margot-Cattin

Résumé


L’approche transactionnelle de l’occupation émerge au début des années 2000, par la publication de plusieurs articles aux États-Unis. Elle se fonde principalement sur la pensée de John Dewey, un philosophe américain du pragmatisme du début du 20e siècle. L’approche transactionnelle de l’occupation implique la déconstruction de la séparation entre les concepts de Personne (P), d’Environnement (E) et d’Occupation (O) ; et la reconstruction d’une vision holistique de ces concepts à travers la reconnaissance de l’existence d’une situation contextualisée. De plus en plus d’études qualitatives utilisent cette perspective pour théoriser les situations étudiées. Pour pouvoir comprendre les résultats de la recherche et appréhender l’intérêt de ceux-ci pour sa pratique, il est nécessaire de connaître la perspective transactionnelle.

La continuité de l’expérience, la contingence du monde, les situations contextualisées et la résolution des conflits par l’action et l’intelligence sont les bases théoriques de la philosophie de Dewey. Celles-ci, décrites par Malcolm Cutchin (2004), sont interprétées dans le vocabulaire professionnel des ergothérapeutes pour concevoir des situations problématiques fondées sur l’occupation. Ainsi, l’expérience humaine est toujours contextualisée et située, d’où la possibilité de comprendre l’expérience humaine à travers la situation. Les situations problématiques sont une rupture de l’harmonie de l’expérience, nécessitant une action intelligente pour reconstruire les interrelations entre l’environnement et la personne, d’où l’idée de « place integration » proposée par Cutchin (2004). La personne ne s’adapte pas à son environnement, mais elle est en interrelation constante avec les éléments de son environnement qu’elle expérimente en même temps.

Mots-clés. Perspective transactionnelle, science de l'occupation, théorie

__________________________________________________

 

Occupation's transactional perspective explained step by step

 

Abstract

The transactional perspective on occupation has emerged in the early 2000s with the publication of several articles in the United States. It is based on John Dewey’s work, an American pragmatist of the first half of the 20th century. The transactional perspective on occupation implies the deconstruction of the relationships between the concepts of Person (P), Environment (E) and Occupation (O); and the reconstruction of a holistic vision of these concepts through a recognition of contextualised situations. More and more qualitative studies are using this perspective to theorise studied situations. To understand research results and assess their interest for practice, it is necessary to know about the transactional perspective.

A continuous experience, the world contingency, contextualised situations, and conflicts’ resolution by action and intelligence, are the theoretical basis of Dewey’s philosophy. Described by Cutchin (2004), these concepts are translated into the professional terminology in occupational therapy to conceive occupation-based
problematic situations. Thus, human experience is contextualised and situated, allowing its understanding through the situation. Problematic situations are a rupture in the harmony of the experience, needing an intelligent action to reconstruct the relationships between the environment and the person, promoting the idea of place integration proposed by Cutchin (2004). The person doesn’t adapt to the environment, but rather he or she is in constant relationship with the environment that he or she experiences.

Keywords. Transactional perspective, occupational science, theory


Texte intégral :

PDF


DOI: https://doi.org/10.13096/rfre.v4n2.114

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.



Avec le parrainage du Master européen en ergothérapie

 


Et avec le soutien de