Soumissions

Ouvrir une session ou S'inscrire pour pouvoir faire une soumission.

Liste de vérification de la soumission

Les auteurs-es doivent s'assurer de la conformité de leur soumission avec l'ensemble des éléments suivants. Les soumissions non conformes pourraient être retournées aux auteurs-es.
  • La soumission n'a pas déjà été publiée, et elle n'est pas soumis actuellement à une autre revue (ou une explication a été fournie au comité de rédaction).
     
  • Les informations complémentaires concernant le manuscrit (remerciement, sources de financement), les coordonnées, affiliations et ORCID de tous les auteurs ainsi que la suggestion d’experts potentiels sont soumises dans un fichier intitulé : « informations pour l’éditeur »
  • Le fichier de la soumission est dans un format de fichier de document Open Document Format (ODT), Microsoft Word (DOC ouDOCX) ou Rich Text Format (RTF).
     
  • Le texte est au format, A4, marges de 2,5 cm, justifiée à gauche, double interligne. Les illustrations, figures, et tableaux sont aux endroits appropriés dans le texte plutôt qu'à la fin ou dans un fichier séparé.
     
  • Le texte se conforme aux exigences stylistiques et bibliographiques décrites dans les Directives aux auteurs, qui se trouve dans « À propos de la revue », notamment les normes APA.
     
  • Dans le cas d'une soumission à une rubrique de la revue évaluée par les pairs, les instructions fournies concernant l'évaluation anonyme ont été suivies.
     
  • Les auteurs acceptent les termes énoncés sous la rubrique "Engagement des auteurs" dans les Directives aux auteurs.
     

Directives aux auteurs-es

GÉNÉRALITÉS

Les manuscrits sont soumis en format informatique exclusivement. Le fichier de la soumission peut être dans un format de fichier de document Open Document Format (ODT), Microsoft Word (DOC ou DOCX) ou Rich Text Format (RTF).

La forme des manuscrits suit les règles de l'American Psychological Association (APA) 7e édition. Lorsque c'est possible, les identificateurs d’objets numériques (DOI) ou les adresses internet (URLs) des références sont fournis.

L’utilisation de l’italique est en principe réservée aux mots d’une autre langue (anglais, latin, etc.) et aux citations originales. L’utilisation des majuscules est réservée aux sigles et titres principaux.

La première fois qu'un sigle apparaît, il doit être présenté en toutes lettres avec des majuscules au début des mots concernés, puis le sigle entre parenthèses.

Il est inutile de de mettre le texte en page manuellement. Le texte doit être saisi "au kilomètre". Chaque paragraphes et titres se terminent par un seul retour-chariot.

 

LANGAGE INCLUSIF

La RFRE est sensible à l’utilisation du langage inclusif dans le but de rendre visible les situations de mixité ou de non-mixité du monde social. La RFRE accueille donc favorablement la soumission de manuscrits recourant à un langage inclusif. Ce faisant, toute personne est libre de soumettre un manuscrit comme elle le souhaite. Ce choix n’aura aucun impact sur la décision éditoriale de la RFRE.

Les recommandations qui suivent visent à guider toute personne désireuse de soumettre un texte à la RFRE. Ce sont des recommandations très générales d'application d'un langage inclusif qui visibilise les femmes et les minorités (p. ex. les personnes racisées, en situation de handicap ou LGBTQIA+). Le comité éditorial soutient une vision ouverte d’une écriture vivante. En proposant ces recommandations, le comité éditorial n’entend pas imposer une forme unique d’écriture inclusive mais souhaite ainsi privilégier des pratiques d’écriture permettant de favoriser une certaine uniformité.

  • Nous suggérons de recourir à des termes épicènes ou à des formules neutres du point de vue du genre, par exemple en utilisant « les personnes ». Cela permet d’inclure les personnes qui ne s’identifient ni à la catégorie « femme », ni à la catégorie « homme ».
  • Quand cela n’est vraiment pas possible, nous proposons la double désignation qui respecte l’ordre alphabétique dans l’ordre d’apparition des noms (« les étudiantes et les étudiants» mais « les traducteurs et les traductrices »). Pour l’accord de l’adjectif, c’est la règle grammaticale dite de la proximité qui est appliquée, ce qui permet, si on respecte l’ordre alphabétique, d’alterner dans le texte les accords au féminin et au masculin (le masculin ne l’emporte pas sur le féminin, c’est la proximité avec le nom qui détermine l’accord de l’adjectif : « les traducteurs et les traductrices sont rémunérées »).
  • Pour la féminisation des noms de fonctions, on privilégie les formes déjà existantes (autrice/auteure, lectrice, traductrice, directrice…).
  • Le recours au point milieu, ou point médian, « · » est aussi possible pour marquer la mixité (p. ex. les étudiant·es, les correcteur·rices). Le point médian est préféré au point (.) ou au tiret (-).
  • Il est également possible d’utiliser le « x » de façon à rendre visible les personnes ne se reconnaissant pas dans une assignation de genre binaire (les étudiant·ex·s). Au pluriel comme au singulier, si le nom est suivi d’un adjectif, on peut, pour alléger l’écriture, choisir de faire l’accord au masculin ou au féminin, puisque la mixité est déjà rendue visible par l’usage du point milieu pour le nom (par exemple on choisit d’écrire « des étudiant·ex·s engagées » ou « des étudiant·ex·s engagés », plutôt que « des étudiant·ex·s engagé·ex·s »).
  • Enfin, des formes plus inclusives émergent comme « iel » plutôt que « il » ou « elle », « toustes » plutôt que « toutes » et « tous » ou encore « auteurices » plutôt qu’autrices et auteurs. Ces formes sont acceptées et bienvenues par la revue.
  • Concernant les autres formes de langage inclusif, soit les formulations en matière d’âge, de race, de handicap ou de désignation de personnes atteintes dans leur santé, des formulations non-discriminatoires sont rendues possibles notamment en évitant la substantification (préférer les « personnes présentant une schizophrénie » plutôt que « les schizophrènes », les « personnes en situations de handicap » plutôt que « les handicapés »).
  • En matière d’âge, le plus simple est de donner des fourchettes d’âge, comme « personnes de 18 à 25 ans » ou « personnes de plus de 65 ans » ou de statut (majorité, retraite). À noter que l’âge « adulte » comprend tous les âges de la vie succédant à l’adolescence.
  • L’utilisation de certains termes jugés problématiques tels que « une personne de couleur » sont déconseillés. À la place, l’utilisation du terme « une personne racisée » est conseillée (pour des précisions sur les termes jugés problématiques, se référer au guide élaboré par Amnesty international).
  • Lorsqu’on ne se réfère pas à des catégories scientifiques, on choisira de préférences les dénominations choisies par les personnes concernées plutôt que les autres dénominations lorsqu’elles existent (par exemple « seniors » plutôt que « personnes âgées »).

Ainsi, pour les auteurices qui souhaitent s’engager dans la rédaction de manuscrit en écriture inclusive, le comité éditorial les engage à pratiquer une écriture inclusive qui résulte d’une réflexion scientifique sur la diversité dans les espaces sociaux étudiés, au-delà de l’application mécanique de règles. Les pratiques d’écriture inclusive étant encore en évolution, ces recommandations pourraient être révisées à l’avenir, le comité restant vigilant et mobilisé sur cet enjeu. Enfin, les auteurices peuvent s'aider en allant consulter le dictionnaire en ligne eninclusif. Pour aller plus loin, nous suggérons le guide élaboré par Amnesty international

 

DIRECTIVES PAR TYPE D'ARTICLES

Rubrique « Lu / Vu pour vous »

Longueur : de 1000 à 1500 mots (sans les références).

Cette rubrique vise à faciliter un large partage :

1)    de la lecture d’un texte scientifique, d’un rapport de recherche, d’un livre en lien avec l’ergothérapie

ou

2)    d’une présentation, d’un congrès, d’un symposium et d’une rencontre à caractère scientifique.

Le manuscrit, d’intérêt général pour les ergothérapeutes, doit être soumis en ligne. Il est évalué par le comité éditorial.

La page de titre présente le titre de l’article, le nom des auteurs et leurs affiliations, les coordonnées de l’auteur principal. Le manuscrit fournit la référence complète du texte ou de l’événement scientifique rapporté.

 

Rubrique « Lettre à l'éditeur »

Longueur : jusqu'à 1500 mots (sans les références).

Cette rubrique permet aux lecteurs de commenter un article paru dans la Revue Francophone de Recherche en Ergothérapie, soit pour y ajouter des éléments, pour en discuter la méthodologie ou pour débattre des résultats exposés. Elle peut également être utilisée pour commenter une question d'actualité dans le domaine de la recherche en ergothérapie.

 

Rubrique « Méthodologies »

Longueur : environ 2000 mots (sans les références).

Cette rubrique vise à présenter de manière didactique un aspect de méthodologie de recherche ou à discuter d'une question en lien avec le processus de la recherche. 

Le document présente :

- une page de titre comportant le titre de l’article, le nom des auteurs et leurs affiliations, les coordonnées de l’auteur principal

- le texte du manuscrit

- la liste des références bibliographiques au format APA.

Le manuscrit doit être soumis en ligne. Il est évalué par le comité éditorial.

 

Rubrique « Le point sur nos travaux »

Longueur : environ 2500 mots (sans les références).

Cette rubrique permet à un chercheur, ou à une équipe de recherche, d'exposer la synthèse d'une série d'étude menées à propos du même objet de recherche. La synthèse expose les travaux menés, leurs liens et leurs principaux résultats. Elle en discute l'importance pour la recherche et pour les pratiques. 

Le document présente :

- une page de titre comportant le titre de l’article, le nom des auteurs et leurs affiliations, les coordonnées de l’auteur principal

- le texte du manuscrit

- la liste des références bibliographiques au format APA.

Le manuscrit doit être soumis en ligne. Il est évalué par le comité éditorial.

 

Rubrique « Article de recherche »

Longueur : de 2000 à 5000 mots (sans les références).

Cette rubrique permet de diffuser un texte scientifique original, en lien avec l’ergothérapie. Un article de recherche est un texte exposant les résultats d’une recherche empirique ou d'une revue documentaire (p.ex.: revue de la portée, revue systématique, etc.). Il présente des éléments contextuels, méthodologiques et empiriques. Il permet au lecteur de comprendre la signification de ces résultats et d’en évaluer la qualité.

Selon les orientations épistémologiques ou méthodologiques, il peut présenter des caractéristiques et des formes variées. Les auteurs peuvent consulter le Guide francophone d’analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS)  de S. Tétreault, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux pour vérifier le contenu de leur texte. Généralement, un article scientifique comprend en principe les éléments suivants: 

-      La partie Introduction décrit le contexte, la problématique et la question de recherche.

-      La partie Recension des écrits concerne une synthèse des textes scientifique portant sur le sujet. Elle peut comprendre un modèle théorique.

-      La partie Méthodes ou Méthodologie qui décrit la méthode choisie pour répondre à la question de recherche. Si l’étude a reçu l’approbation d’un comité d’éthique, il importe de le préciser dans cette section. S’il s’agit d’une étude clinique d’efficacité, l’étude doit être inscrite dans un registre d’études cliniques et ses coordonnées sont mentionnées. Dans les autres cas, l’article présentera dans la partie méthode les éventuelles questions éthiques posées par l’étude et la manière dont elles ont été prises en compte.

-      La partie Résultats aborde les résultats obtenus et expose une synthèse des données.

-      La partie Discussion reprend les éléments essentiels des résultats en regard de la question initiale et les discute à la lumière des connaissances existantes (lien avec des auteurs). Selon la nature des résultats, les implications pratiques sont également discutées. Des recommandations et les limites de l’étude doivent aussi être décrites. Dans certaines recherches qualitatives, résultats et discussion sont réunis dans la même section.

-      Une Conclusion termine le texte, suivie d’une liste des références.

Le manuscrit, pertinent et d’intérêt pour les ergothérapeutes, est soumis en ligne. L’article doit être original : il ne doit pas avoir été déjà publié ailleurs, et ne doit pas être soumis actuellement à une autre revue (ou une explication doit être fournie au comité de rédaction). Les études qui ont fait l’objet d’une soumission à un comité d’éthique et/ou d’une inscription dans un registre d’études cliniques doivent indiquer les coordonnées de cette soumission dans la partie méthodologique de leur manuscrit.

Le manuscrit est évalué en aveugle : les experts ne sont pas informés des noms des auteurs. Pour assurer un processus d’évaluation par les pairs qui soit le plus juste possible, tout doit être fait pour protéger l’anonymat des auteurs vis-à-vis des évaluateurs et vice versa. L’auteur fournit donc un manuscrit ne permettant pas de l’identifier et élimine son identité des propriétés du fichier adressé pour évaluation. Sur la base des expertises, le manuscrit est accepté sans correction ou avec des corrections mineures, accepté sous réserve de corrections majeures ou rejeté.

Format : A4, marges de 2,5 cm, justifiée à gauche, double interligne.

Pour les articles de recherche, qui seront évalués en double aveugle, deux fichiers sont nécessaires. Un premier fichier présente :

 - Le titre de l’article,

 - Le nom de tous les auteurs - co-auteurs, leurs affiliations, leurs coordonnées respectives et leurs numéros ORCID

 - Les remerciements,

 - Les sources de financement et conflits d’intérêts éventuels.

 - Le nom d'une à deux personnes pouvant être sollicitées pour l'expertise de votre manuscrit.

Les experts recommandés devraient être experts dans leur domaine et devraient être en mesure de fournir une évaluation objective du manuscrit. Toutefois, il est important d’éviter de potentiels conflits d’intérêts lorsque vous recommandez des experts. En principes, l’expert ne devrait pas avoir connaissance de la soumission, ne devrait pas avoir collaboré récemment avec l’un des auteurs et ne devrait pas faire partie de la même institution de l’un des auteurs. Veuillez noter que l’éditeur n’est pas obligé de solliciter les personnes que vous aurez proposées.

Un second fichier présente le manuscrit lui-même, anonymisé.

Il comprend :

-          une page de titre

-          un résumé en français de 250 mots

-          3 à 10 mots-clés,

-          le titre en anglais

-          un résumé en anglais de 250 mots

-          3 à 10 mots-clés en anglais

-          le texte du manuscrit

-          la liste des références bibliographiques.

Les tableaux et figures sont présentés dans le texte lui-même (pas de fichiers séparés). Ils sont numérotés

Si nécessaire, des annexes peuvent être jointes dans un fichier séparé (par exemple un fichier d’image, un fichier de données).

 

Rubrique « Innovations et pratiques cliniques »   

Longueur : de 2000 à 3000 mots (sans les références)  

Cette rubrique vise à promouvoir la diffusion d’innovations susceptibles de soutenir les pratiques en ergothérapie. Elle peut être l’occasion de présenter une initiative clinique originale, un outil thérapeutique novateur ou une nouvelle approche de soins (liste non exhaustive).   

Nous vous proposons de soumettre votre manuscrit en précisant :   

  • Dans une partie “Introduction”, les données de la littérature ayant servi de base à l’innovation, le contexte ayant mené au développement de l’innovation, les objectifs visés.  
  • Dans une partie “Méthodologie”, la population concernée par l’innovation, les partenaires et institutions impliquées, la description de l’innovation, les ressources nécessaires et les conditions de mise en œuvre.  
  • Dans une partie “Résultats” ou “résultats attendus”, les premiers effets observés, la faisabilité de sa mise en œuvre et sa transposition éventuelle dans d’autres contextes.  
  • Dans une partie “Conclusion”, les forces et limites de l’innovation.  

Le document présente :  

  • Une page de titre comportant le titre de l’article, le nom des auteur·es et leurs affiliations, les coordonnées de l’auteur·e principal·e. 
  • Le texte du manuscrit. 
  • La liste des références bibliographiques utilisées. 

Le manuscrit doit être soumis en ligne. Il est évalué par des ergothérapeutes issus de milieux cliniques.  

 

Rubrique « Bref compte-rendu »

Longueur : de 1000 à 1500 mots (sans les références).

Cette rubrique permet de diffuser un texte scientifique original très court, en lien avec l’ergothérapie. Un bref compte-rendu suit les mêmes règles qu'un article de recherche (cf. ci-dessus), MAIS il présente les résultats d'une recherche empirique théoriquement simple, de portée très limitée ou d'une étude préliminaire.

 

ENGAGEMENT DES AUTEURS

Les auteurs publiant dans cette revue acceptent les termes suivants :

Droits d’auteur

  1. Les auteurs détiennent le droit d'auteurs sur le manuscrit et/ou ses composantes et accordent à la revue le droit de première publication, sous la licence Licence d’attribution Creative Commons qui permet à d'autres de partager l'ouvrage en en reconnaissant la paternité et la publication initiale dans cette revue, mais pas d'en faire une utilisation commerciale sans accord de l'auteur.
  2. Les auteurs peuvent conclure des ententes contractuelles additionnelles et séparées pour la diffusion non exclusive de la version imprimée de l'ouvrage par la revue (par ex., le dépôt institutionnel ou la publication dans un livre), accompagné d'une mention reconnaissant sa publication initiale dans cette revue.
  3. Les auteurs ont le droit – et sont encouragés – à publier leur ouvrage en ligne (par ex., dans un dépôt institutionnel ou sur le site Web d'une institution) avant et pendant le processus de soumission, car cela peut mener à des échanges fructueux ainsi qu'à un nombre plus important, plus rapidement, de références à l’ouvrage publié (voir The Effect of Open Access).

Droit et éthique

  1. L’article est publié sous l'entière responsabilité de ses auteurs et n'engagent en rien la responsabilité de la revue.
  2. Les usages courants en matière d’éthique de publication sont respectés, en évitant notamment le plagiat et les publications redondantes.
  3. Il n’existe aucun conflit d’intérêt pour aucun des auteurs, ou si de tels conflits d’intérêt existent, ils sont exposés.
  4. La production du manuscrit ne viole aucun droit, et notamment aucun droit lié à la propriété intellectuelle.
  5. Les co-auteurs, s’il y en a, ont bien contribué de manière substantielle à production du manuscrit et il n’y a pas d’auteur qui répondrait à ce critère et qui n’est pas mentionné comme co-auteurs.
  6. Les dispositions nécessaires sur le plan éthique ont été prises dans la conduite de l’étude présentée dans le manuscrit.

 

Editorial

Brève introduction aux publications du numéro de la revue, par le comité éditorial et par des éditeurs et éditrices invité·e·s.

Portrait de chercheur·euse

Portrait de chercheur·euse réalisé sur sollicitation du comité éditorial.

Enseignement et formation en sciences de l'occupation

Articles originaux en lien avec l'enseignement et la formation en sciences de l'occupation. Les manuscrits font l'objet d'un appel et d'un traitement spécifique.

Article de recherche

Articles scientifiques originaux, en lien avec l’ergothérapie, exposant les résultats de recherches empiriques dans un texte synthétique (environ 5000 mots). Soumettre un manuscrit

Bref compte-rendu

Articles scientifiques originaux très courts, en lien avec l’ergothérapie, permettant de diffuser de manière synthétique les résultats d’une étude préliminaire indiquant les besoins d’investigations ou d’une étude à petit échantillon Soumettre un manuscrit

Méthodologies

Articles courts (2500 mots) présentant de manière synthétique et didactique un aspect de méthodologie de recherche ou discutant d'une question en lien avec le processus de la recherche. Soumettre un mansucrit

Lu / Vu pour vous

Comptes-rendus de lecture de livre, d'article dans une autre langue ou de participation à des événements scientifiques (env. 1000 mots).  Soumettre un compte-rendu

Lettre à l'éditeur

Commentaires sur une étude parue dans la Revue Francophone de Recherche en Ergothérapie ou sur une question d'actualité en lien avec la recherche en ergothérapie. Soumettre une lettre.

Le point sur nos travaux

Articles courts (2500 mots) présentant de manière synthétique le point sur différents travaux, réalisés par un·e chercheur·euse ou une équipe de recherche sur un thème précis. Soumettre un manuscrit

Grand éditorial

Introduction aux publications du numéro de la revue et/ou discussion d'une thématique actuelle en recherche par le comité éditorial et par des éditeurs et éditrices invité·e·s.

Innovations et pratiques cliniques

Présentation d’innovations susceptibles de soutenir les pratiques cliniques en ergothérapie.

Déclaration de confidentialité

Les noms et courriels saisis dans le site de cette revue seront utilisés exclusivement aux fins indiquées par cette revue et ne serviront à aucune autre fin, ni à toute autre partie.